Halte ! Les Anglais ont débarqué !

Et oui, on est en plein dedans, les fameuses douleurs menstruelles ou “douleurs de règles”.
Et si je vous disais qu’il y a mieux que d’avaler un comprimé d’antadys pour survivre à vos règles ? Comment ? Naturellement bien sûr !

10 jours avant le début des règles :
Mieux vaut prévenir que guérir, c’est ce que m’a toujours dit ma maman.
Pour ne pas trop douiller à la venue des règles, je vous préconise de boire ce breuvage durant les 10 jours qui précèdent le début de vos règles :

1 tasse → 3 fois par jour.
Dans un pot en verre, mélangez à parts égales :
fleurs de sauge
fleurs de camomille romaine ( matricaire)
fleurs de soucis

Dans une tasse d’eau bouillante, faites infuser (au moins 10 minutes!)
1 cuillère à soupe de ce mélange.
Boire 3 tasses par jour pendant les 10 jours précédant les règles.

Pendant les règles :
Commençons par le commencement, une bouillotte bien chaude
(ou un gros chat gentil) appliquée sur le bas ventre vous soulagera momentanément.

Maintenant qu’on a la base, passons à l’essentiel : le Séneçon.
Vieille comme le monde, le Séneçon ou herbe aux charpentiers  est antispasmodique, sédative et surtout bien connue pour apaiser les douleurs menstruelles et autres troubles liés aux règles.

Si vous avez la chance de posséder des fleurs séchées de Séneçon, BANCO!  A vous la tisane apaisante.

Faire infuser 2 à 5 grammes de Séneçon dans une tasse d’eau bouillante.
Boire deux tasses par jour.
Pour calmer la douleur, vous pouvez aussi prendre de l’extrait fluide de séneçon : 30 à 50 grammes par jour.

Et vous, quel est votre remède magique pour calmer ces vilaines douleurs mensuelles ?

Le lamier pourpre, une bonne « mauvaise herbe »

C’est le moment de nettoyer un peu le jardin, mais attention, toutes les mauvaises herbes ne doivent pas être systématiquement arrachées !

Il en est ainsi du lamier pourpre que l’on trouve un peu partout sur une terre labourée, au jardin, ou encore en bordure de route.

De la même famille que l’ortie, elle se pare de fleurs violettes mellifères dès mi-mars : ce qui est très intéressant pour les abeilles qui n’ont pas grand chose à butiner en cette saison!🐝🌸

Je vous parle aujourd’hui du lamier pourpre car il possède des vertus médicinales et est comestible ( en salade pour les jeunes pousses, ou à la poêle comme des épinards).

Sous forme de décoction, elle connait une bonne efficacité pour contrôler les hémorragies.

En tisane ou thé, les feuilles séchées favorisent la transpiration tout en agissant bénéfiquement sur les reins et les bronches.

Les feuilles fraîches permettent de réguler le transit intestinal (constipation ou diarrhée).

En usage externe, elles sont appliquées sous forme de cataplasme pour aider à désinfecter et cicatriser les blessures, les plaies, les coupures et brûlures.

Petit Mémo : N’arrachez pas systématiquement ce que vous estimez être des mauvaises herbes. Elles risquent de vous surprendre si vous y portez attention! 😉

Des plantes pour faire baisser votre tension artérielle ?

L’hypertension est l’une des pathologies les plus fréquentes des pays développés.

Elle touche 40% des plus de 65 ans et constitue un risque majeur d’accident cardiovasculaire. On parle d’hypertension au dessus de 14/9.

Des vertiges, maux de tête, saignements de nez doivent vous pousser à consulter mais dans la majorité des cas, la maladie passe inaperçue .

Si l’hypertension est modérée, votre médecin vous demandera de  modifier votre hygiène de vie en pratiquant une activité sportive au moins 30 minutes  par jour, de réduire  votre consommation de sel, d’alcool et de matières grasses et d’arrêter de fumer. Il vous conseillera peut être de perdre du poids si vous avez une surcharge pondérale, et d’éviter le stress, notamment professionnel, mais là, c’est une autre histoire !

Si ces mesures ne donnent pas de résultat au bout de 3 mois, votre médecin vous prescrira un traitement hypotenseur, que vous devrez suivre en général durant toute votre vie.

Si vous n’êtes pas sous traitement et que votre hypertension est modérée , certaines plantes pourront vous accompagner…

Par quels mécanismes les plantes font – elles  baisser  la tension artérielle ?

#1 Les plantes diurétiques

Elles entraînent une augmentation de la sécrétion urinaire ce qui a pour effet de diminuer la tension artérielle, et peut aussi traiter certains oedèmes notamment dans l’insuffisance cardiaque.

Le pissenlit
On peut le consommer en tisane,  à raison d’une ou deux tasses par jour.
Il est très facile à récolter  dans la nature mais pour plus de facilité, on le trouve dans le commerce.


janine-joles-1131811-unsplash.jpg

#2 Les plantes vasodilatatrices

En augmentant le volume des artères, le sang aura plus de place pour circuler, la pression  artérielle sera donc moindre.

L’olivier
Ses feuilles entraînent une dilatation des vaisseaux périphériques, des coronaires et de l’aorte.
On peut consommer les feuilles d’olivier sous forme de tisane  5 jours par semaine pendant 1 mois, à raison de 20 feuilles  pour un litre d’eau.
Faire bouillir 10 minutes à petit feu , en laissant réduire , puis filtrer et sucrer avec du miel si nécessaire .

L’ail
Si votre vie sociale vous le permet, à consommer sans modération, à raison de 1 à 2 gousses d’ail par repas.
IL  a une action hypotensive, fait baisser le taux de cholestérol et fluidifie le sang : MIRACULEUX !


crataegus-3843011_1280.jpg

#3 Les plantes anti-stress

L’aubépine
En traitant l’anxiété, elle fait baisse la tension d’origine nerveuse liée au stress. Elle est excellente en tisanes
Dans une tasse d’eau, bouillante, faites infuser 10 minutes une cuillerée à café de fleurs d’aubépine et c’est prêt!

La liste des plantes ayant une action anti-stress est longue . On peut citer le tilleul mais aussi le millepertuis, la mélisse qui agissent par leur effet calmant sur le système nerveux central.

Mais là encore, si vous avez un traitement, quel qu’il soit , parlez en à votre médecin  car certaines plantes peuvent, soit diminuer, soit potentialiser les effets de votre traitement, ce qui n’est pas sans risque!

Voilà, si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser sur le site.

L’infusion d’ortie pour une santé de choc !

Qui n’a jamais été poussé dans les Orties (à part mémé bien sûr !) ?

L’infusion d’ortie faite à partir des feuilles, des tiges et aussi des fleurs est un remède naturel contre de nombreux maux : allergies, chute de cheveux, douleurs musculaires, douleurs articulaires, irritations cutanées, problèmes digestifs ou encore des  troubles urinaires.

Vous êtes concernée par ces maux ? Testez sans plus attendre l’infusion à l’ortie !

Acné, Anémie, Arthrose et Arthrite, Calculs rénaux, Carence (calcium, fer, magnésium, potassium, vitamines D et K), Chute de cheveux, Constipation, Démangeaisons, Diarrhée, Eczéma, Gonflements, Infection urinaire, Irritation de la peau, Maladie cardiovasculaire, Mauvaise circulation, Maux d’estomac, Ostéoporose, Rhume des foins, Rougeurs, Tension artérielle.

[En pratique : L’INFUSION A L’ORTIE]

Faire bouillir de l’eau dans une casserole. Couper le feu. Laisser infuser 2 bonnes poignées  d’ortie (feuilles, tiges, fleurs). Filtrer et consommer.


Allergique, asthmatique,  sujette aux rougeurs  et irritations sur le visage et victime du rhume des foins, je bois chaque matin la tisane Réveil Les Fleurilèges des Collines. Elle contient évidemment de l’Ortie mais également de la Sarriette  et du Fenugrec.

La Sarriette est antioxydante, riche en minéraux et tonifiante. Elle permet de rééquilibrer la flore intestinale mais aussi de lutter contre les gaz, ballonnements ou diarrhées. Antiseptique elle est très utile en bain de bouche.

Le Fenugrec, lui, est bourré d’oligo éléments. Il va stimuler l’appétit et favoriser la perte de poids. Pour celles qui allaitent, il active la lactation et favorise la montée de lait lors des premières semaines.

IMG_1337

Voici donc plusieurs bonnes raisons d’essayer et d’adopter la Tisane Réveil Les Fleurilèges des Collines.

Retrouvez les produits Les Fleurilèges de Collines ici.