Soulager la varicelle naturellement

La varicelle, on ne peut pas y couper !

Moi, c’était durant les vacances d’été, je devais avoir 4 ou 5 ans, et mon frère 9-10 ans. Nous l’avions eu en même temps, pile poil pour les vacances chez les grands parents. J’avais le corps et le visage couverts de boutons : pas un seul centimètre de ma peau n’avait été épargné. J’en avais jusque dans les trous de nez et oreilles, SÉRIEUSEMENT !!

 L’été s’annonçait sous le signe de la grattouille… C’est d’ailleurs à ce moment que j’ai compris à quel point Balou aimait se gratter le dos contre un arbre dans Le livre de la Jungle.

Quand on a la varicelle, il faut évidemment éviter de se gratter ( pour éviter les cicatrices) mais aussi éviter le soleil… Nous avons donc terminé par aller nous baigner si une plage vide, durant une après-midi de pluie. Étrangement, ce souvenir avec mon frère et mes grands parents est l’un des meilleurs souvenirs de ma vie. Et aujourd’hui encore, je crois que je préfère me baigner sous la pluie. J’ai d’ailleurs retrouvé cette sensation lors de mon dernier séjour en Guadeloupe. Alterner les baignades en fonctions des averses…. ça c’est ma madeleine de Proust.

La varicelle, en bref :

La varicelle est une maladie très commune et peu grave chez l’enfant ( un peu plus chez l’adulte), elle est incommodante à cause des boutons (pas jojo) mais surtout à cause des démangeaisons. On peut avoir un peu de fièvre et des maux de tête, mais rien de grave. Elle est contagieuse 1 jour avant l’apparition des boutons et 8 jours après.

Bon à savoir : on ne soigne pas la varicelle, elle disparaît seule. Là où nous pouvons agir, c’est sur les démangeaisons : les rendre supportables afin de ne pas laisser de cicatrices. Il faut vraiment veiller à ce que vos enfants résistent aux séance de grattage compulsives.

4 astuces naturelles pour calmer les démangeaisons

  1. La mixture anti- grattouilles
    Appliquer sur les boutons jusqu’à ce que ça ne démange plus

    Mélanger 20 gouttes d’huile essentielle de lavande, deux verres de bicarbonate de soude et 40 ml d’eau.
  1. La pâte à boutons traitante
    Appliquer sur les boutons 2 à 3 fois par jour.

    Mélanger 10 gouttes d’huiles essentielle de camomille + 20 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale + 20 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée + 20 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné.
    Ajouter un peu d’argile verte à ce mélange pour obtenir une pâte.
  1. Le bain apaisant
    A ajouter dans l’eau du bain

    Mélanger un verre de bicarbonate de soude avec 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree et 20 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale
  1. Le massage apaisant
    A appliquer en massage sur tout le corps

    Mélanger 4 cuillères à soupe d’huile de millepertuis + 2 cuillères à café d’huile de calendula + 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree + 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée.

Et vous, quelles sont vos solutions naturelles pour éviter à vos enfants de se gratter ?

D’avril à septembre, c’est la bonne saison pour la cerise !

Du fruit à la queue, on n’en perd pas une miette ! Dans cet article nous allons parler santé mais aussi de beauté en utilisant la cerise crue et sa queue, en infusion et macération. On y va ?

Les cerises, ont des propriétés inflammatoires et dépuratives ( il ne faut pas en manger des quantités astronomiques). Elles calment les douleurs inflammatoires et les crises articulaires.

Elles sont également reminéralisantes et riches en fibres, potassium, vitamine C et bêta-carotène.

L’infusion et la macération de queues de cerises

Avant toute chose, les infusions et macérations de queues de cerises sont déconseillées aux femmes enceintes

En infusion les queues de cerise sont diurétiques.
Boire un litre d’infusion : 20 grammes de queues de cerises pour 1 litre d’eau.

En décoction, elles sont sédatives, anti-inflammatoires et laxatives.
Je vous  conseille  la décoction de queues de cerises si vous souffrez de cystite, de calculs urinaires mais aussi de rhumatismes
La décoction est aussi utile  en cas d’inflammation des reins, ou de la vessie.

On éclate la peau d’orange !

L’infusion anti-cellulite de Maurice Messegué

Pour réaliser cette recette, il vous faudra 4 queues de cerises, 4 pincées de chiendent, 2 pincées de millefeuille, 2 pincées de reine des prés et  2 pincées de thé vierge.

Faire bouillir le chiendent et les queues de cerise dans un demi litre d’eau, pendant 6 minutes.
Laisser infuser en ajoutant le millefeuille, la reine des prés et le thé vierge.

Et vous, comment utilisez-vous la cerise ? N’hésitez pas à partager vos recettes en commentaires ❤

Je fais le plein de vitamine D, naturellement !

Pourquoi la vitamine D est essentielle à notre santé ?

Essentielle à la santé des os et des dents, la vitamine D aide à absorber et fixer le calcium et le magnésium. Elle va donc lutter contre l’ostéoporose ou encore le rachitisme.

La vitamine D est également anti cancérigène, anti diabète ( améliore le fonctionnement de l’insuline), et également bonne pour votre immunité et votre peau ( psoriasis par exemple).

En hiver, nous souffrons toutes et tous d’un déficit de soleil, il est donc essentiel de palier à cette carence hivernale.

Quelles sont les sources de vitamine D ?

La vitamine D est apportée par le soleil, mais, si vous n’habitez pas dans un pays très ensoleillé ou que vous êtes allergique au soleil, il va falloir trouver d’autres sources, principalement dans votre alimentation.

Afin de garder un apport en vitamine D en toute saison, consommer jaune d’oeuf, poissons gras (hareng, maquereau, sardine, saumon), huile de poisson et huile de foie de poisson.

Les meilleures sources de vitamine D sont les huiles de poisson. Voyons à peu près les apports  ( en UI*) de chacunes d’entres elles, pour la même portion, soit une cuillère à soupe ( environ 10 grammes). *UI = Unité internationale

Huile de fletan : 200 000
Huile de carpe : 100 000
Huile de saumon : 40 000
Huile de thon : 20 000
Huile de maquereau : 20 000
Huile de foie de morue : 13 600
Saumon sauvage : 600 à 1000
Saumon d’élevage : 100 à 250
Maquereau : 345
Thon à l’huile : 200
Sardine à l’huile : 250

En comparaison, les poissons gras et la fameuse huile de foie de morue apportent beaucoup moins de vitamine D qu’une huile de poisson type flétan ou carpe.

Bon à savoir :
Préférez consommer une huile de poisson le soir.
Une huile de foie de poisson est plutôt à consommer le matin, en milieu ou fin de repas ( et pas à jeun).

Ma solution à moi ? Les capsules d’huile de poisson Naturaforce, mon meilleur allié pour éviter les carences en vitamines D. J’ai besoin de soleil, mais à Paris, c’est vrai qu’on en manque pas mal, surtout l’automne et l’hiver. Et comme ingérer une huile de poisson n’est pas chose aisée pour mon petit palais, je préfère de loin l’option gélule de Naturaforce, made in France, issu de la pêche contrôle et sans agent chimique sur la gélule en elle-même.

N’hésitez pas à me donner vos impressions et partager votre savoir en commentaire.

Halte ! Les Anglais ont débarqué !

Et oui, on est en plein dedans, les fameuses douleurs menstruelles ou “douleurs de règles”.
Et si je vous disais qu’il y a mieux que d’avaler un comprimé d’antadys pour survivre à vos règles ? Comment ? Naturellement bien sûr !

10 jours avant le début des règles :
Mieux vaut prévenir que guérir, c’est ce que m’a toujours dit ma maman.
Pour ne pas trop douiller à la venue des règles, je vous préconise de boire ce breuvage durant les 10 jours qui précèdent le début de vos règles :

1 tasse → 3 fois par jour.
Dans un pot en verre, mélangez à parts égales :
fleurs de sauge
fleurs de camomille romaine ( matricaire)
fleurs de soucis

Dans une tasse d’eau bouillante, faites infuser (au moins 10 minutes!)
1 cuillère à soupe de ce mélange.
Boire 3 tasses par jour pendant les 10 jours précédant les règles.

Pendant les règles :
Commençons par le commencement, une bouillotte bien chaude
(ou un gros chat gentil) appliquée sur le bas ventre vous soulagera momentanément.

Maintenant qu’on a la base, passons à l’essentiel : le Séneçon.
Vieille comme le monde, le Séneçon ou herbe aux charpentiers  est antispasmodique, sédative et surtout bien connue pour apaiser les douleurs menstruelles et autres troubles liés aux règles.

Si vous avez la chance de posséder des fleurs séchées de Séneçon, BANCO!  A vous la tisane apaisante.

Faire infuser 2 à 5 grammes de Séneçon dans une tasse d’eau bouillante.
Boire deux tasses par jour.
Pour calmer la douleur, vous pouvez aussi prendre de l’extrait fluide de séneçon : 30 à 50 grammes par jour.

Et vous, quel est votre remède magique pour calmer ces vilaines douleurs mensuelles ?

Le laurier sauce, un trésor caché dans la cuisine

Le laurier sauce est bien connu pour accompagner nos plats. A ne surtout pas confondre avec le laurier rose ( qui lui est toxique), le laurier sauce possède des propriétés digestives, antiseptiques et calmantes.

Quand ?
– En cas de ballonnements, digestion difficile, douleurs d’estomac,
– Si vous manquez d’appétit,
– Pendant un rhume, une grippe, une bronchite,
– En cas de toux, spasmes, vomissements, rhumatismes,
– Évite les insomnies.

Comment ?
– A intégrer dans vos bouillons, soupes, marinades
– En infusion deux à trois fois par jour.

Gardez les pieds au sec !

Le bain de pieds au laurier sauce est parfait pour traiter la transpiration des pieds.

Dans 3 litres d’eau, faire une décoction :
une poignée de laurier sauce + une poignée de sauge.

J’ai plus un radis !

C’est la saison du radis et on aurait tord de s’en priver !

Il a quoi de spécial le radis ?
Calmant
Dépuratif
Brûle graisse
Draineur du foie
Antiscorbutique

Si comme moi, vous êtes asthmatique je vous conseille vivement d’intégrer le radis dans votre alimentation car c’est un antiseptique  des bronches ( et du sang).

Le radis cru ou en jus !
Cru avec un peu de sel et une tartine de beurre salé.Intégré dans les jus de légumes il apporte un  concentré de santé.

Le persil, à découvert !

Le persil, on a pour habitude d’en mettre un peu dans notre alimentation. Mais, vu son potentiel, vous allez l’adopter au quotidien ! 

C’est un puissant reconstituant ! Une cuillère à soupe de persil au quotidien fournit à l’organisme la vitamine C nécessaire pour lutter contre les maladies infectieuses. Riche en vitamines C et A, en calcium, phosphore et fer, le persil est anti anémique, revitalisant et reminéralisant.
Diurétique, il favorise l’élimination, et joue aussi sur la rétention d’eau. 

Mesdames, sachez que le persil vous aidera également durant vos périodes de règles mais aussi d’allaitement, je m’explique : le persil va aider à faire venir les règles, à régulariser le cycle menstruel mais aussi prévenir et soulager les douleurs du bas du ventre. 
 
Vous allaitez ? Le persil aide à stopper la lactation. Appliqué en cataplasme de feuilles fraîches pillées, le persil aide à résoudre les engorgements des seins ou tarir le lait

Le cataplasme de persil est aussi efficace sur les contusions et les piqûres d’insectes

L’infusion de graines, racines ou feuilles de persil. 
100 grammes pour un litre d’eau 
2 tasses par jour avant les repas 
 
Calme les douleurs menstruelles, régularise les règles, apaise les douleurs rhumatismales et les infections urinaires. 

Côté beauté : Appliquée avec un coton matin et soir, l’infusion de persil atténue les tâches de rousseur

 Prenez un chewing-gum Emile….
Si vous avez peur de puer de la gu****, le persil en plus de désodoriser, prends soin de la santé dentaire et buccale. 

Et vous, vous l’utilisez comment le persil ?

Le fenugrec, fortifiant depuis des millénaires

Puissant fortifiant, le fenugrec fait partie des plantes adaptogènes. Il augmente notre résistance pour contrebalancer un état de stress ou s’adapter à un effort exceptionnel.
Mais cela ne s’arrête pas là, le fenugrec a plus d’un tour dans son sac !

Il favorise l’appétit et la digestion
Il aide à la perte de graisse
Il favorise également le maintien d’un taux normal de glucose dans le sang
Et il serait aphrodisiaque

Si vous êtes enceinte ou allaitante, le fenugrec n’est pas fait pour vous.

Comment l’utiliser ?
1 cuillère à café de poudre de fenugrec
dans un peu de confiture avant les repas.

Vous pouvez également le consommer en gélule, alternative a la poudre.

Fenugrec – Nutripure

Monsieur a découvert les bienfaits du fenugrec et a donc entamé une cure de fenugrec de chez Nutripure.

Les gélules de fenugrec Nutripure sont végétales et conviennent aux vegans.

Et vous, avez-vous déjà utilise le fenugrec ?
Et si oui, sous quelle forme ?