J’apporte mes huiles essentielles au travail

Je vous vois venir de loin, NON, on ne va pas parler de diffusion d’huiles essentielles au bureau. Pourquoi ? Parce qu’on n’est pas toutes seules et que cela peut incommoder vos collègues. Donc la diffusion au bureau, c’est non.

En revanche, on peut discrètement sniffer nos synergies, et les faire tourner à nos collègues si elles veulent s’initier… ça commence toujours comme ça.

Les sniffs à respirer ( inspirer au dessus du flacon ouvert)

  • Le sniff anti stress : huile essentielle de marjolaine des jardins
  • Le sniff pour rester concentrée : huile essentielle de basilic exotique, ou de laurier noble

En cas de grosse fatigue, appliquer 1 goutte d’huile essentielle d‘épinette noire sur les reins et 1 goutte de menthe poivrée sur les tempes.

Le vaporisateur assainissant : pour toutes les surfaces de notre bureau, clavier, écrans, étagères, téléphones, …
Dans un vaporisateur de 100ml, mélanger 20 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree) dans de l’alcool à 40 degrés (remplir le vaporisateur).
Le tour est joué, il ne reste plus qu’à vaporiser !

Ces synergies sont tirées du livre : « Je m’initie aux huiles essentielles » de Danielle Festy, aux Editions Leducs.

Soulager la varicelle naturellement

La varicelle, on ne peut pas y couper !

Moi, c’était durant les vacances d’été, je devais avoir 4 ou 5 ans, et mon frère 9-10 ans. Nous l’avions eu en même temps, pile poil pour les vacances chez les grands parents. J’avais le corps et le visage couverts de boutons : pas un seul centimètre de ma peau n’avait été épargné. J’en avais jusque dans les trous de nez et oreilles, SÉRIEUSEMENT !!

 L’été s’annonçait sous le signe de la grattouille… C’est d’ailleurs à ce moment que j’ai compris à quel point Balou aimait se gratter le dos contre un arbre dans Le livre de la Jungle.

Quand on a la varicelle, il faut évidemment éviter de se gratter ( pour éviter les cicatrices) mais aussi éviter le soleil… Nous avons donc terminé par aller nous baigner si une plage vide, durant une après-midi de pluie. Étrangement, ce souvenir avec mon frère et mes grands parents est l’un des meilleurs souvenirs de ma vie. Et aujourd’hui encore, je crois que je préfère me baigner sous la pluie. J’ai d’ailleurs retrouvé cette sensation lors de mon dernier séjour en Guadeloupe. Alterner les baignades en fonctions des averses…. ça c’est ma madeleine de Proust.

La varicelle, en bref :

La varicelle est une maladie très commune et peu grave chez l’enfant ( un peu plus chez l’adulte), elle est incommodante à cause des boutons (pas jojo) mais surtout à cause des démangeaisons. On peut avoir un peu de fièvre et des maux de tête, mais rien de grave. Elle est contagieuse 1 jour avant l’apparition des boutons et 8 jours après.

Bon à savoir : on ne soigne pas la varicelle, elle disparaît seule. Là où nous pouvons agir, c’est sur les démangeaisons : les rendre supportables afin de ne pas laisser de cicatrices. Il faut vraiment veiller à ce que vos enfants résistent aux séance de grattage compulsives.

4 astuces naturelles pour calmer les démangeaisons

  1. La mixture anti- grattouilles
    Appliquer sur les boutons jusqu’à ce que ça ne démange plus

    Mélanger 20 gouttes d’huile essentielle de lavande, deux verres de bicarbonate de soude et 40 ml d’eau.
  1. La pâte à boutons traitante
    Appliquer sur les boutons 2 à 3 fois par jour.

    Mélanger 10 gouttes d’huiles essentielle de camomille + 20 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale + 20 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée + 20 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné.
    Ajouter un peu d’argile verte à ce mélange pour obtenir une pâte.
  1. Le bain apaisant
    A ajouter dans l’eau du bain

    Mélanger un verre de bicarbonate de soude avec 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree et 20 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale
  1. Le massage apaisant
    A appliquer en massage sur tout le corps

    Mélanger 4 cuillères à soupe d’huile de millepertuis + 2 cuillères à café d’huile de calendula + 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree + 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée.

Et vous, quelles sont vos solutions naturelles pour éviter à vos enfants de se gratter ?

Un déo naturel p🥥ur les peaux sensibles

On a froid dans la rue, chaud dans les transports, beaucoup trop chaud pendant nos séances de sport. Nos aisselles en prennent un coup ! En effet nos aisselles sont très sensibles et le fait d’ajouter des produits chimiques dessus chaque jour n’améliore pas leur état. Et si vous passiez au déodorant naturel? Il n’agressera pas la peau, la nourrira en profondeur et l’assainira naturellement.

On commence ?

Dans un bol : mélanger 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude avec 10 gouttes d’huile d’arbre à thé. Ajouter 3 cuillères à soupe d’huile de noix de coco et mélanger afin d’obtenir une pâte. Ajouter ensuite 10 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé et 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Verser la pâte dans un stick ou dans un pot en verre. Pas de panique si le mélange ne durci pas de suite, il faut un peu de temps, il est  tout de même utilisable.

L’avez-vous testé?

Avec vous d’autres recettes de déodorant naturel ?

Où trouver bicarbonate de soute, huile de noix de coco, huile essentielle d’arbre à thé, huile essentielle de menthe poivrée ?


En fin de compte, on est 100% gagnante avec le baume déodorant naturel : les huiles essentielles agissent contre les mauvaises odeurs, les huiles et beurres viennent nourrir la peau (connaissez-vous un déodorant non naturel nourrissant ?), l’application est simple et laisse une peau sèche. Enfin, il se glisse aisément dans un sac à main.

Ma dernière trouvaille est le baume déodorant naturel « Le poudré » Clémence et Vivien. L’odeur est vraiment top, la consistance agréable, l’application sans fausse note. A base de karité, d’amidon de maïs, d’huile de tournesol, d’huile d’abricot, de néroli, lavande et teatree, Le poudré à fait sa place dans les incontournables.

IMG_0341