Le bone broth, un secret de beauté enfin dévoilé !

Le bone broth est un bouillon à base d’os de poulet agrémenté de légumes et d’épices. Les os de poulet apporte du collagène naturel qui a pour bienfaits de repulper la peau, renforcer les cheveux et adoucir la digestion. Un véritable “bouillon Botox” ! Il est particulièrement adapté aux femmes enceintes, allaitantes et post partum. Si vous êtes en convalescence, foncez !

Les bienfaits du bone broth :

  • Adoucit et améliore la qualité de la peau
  • Active la repousse, limite la chute et renforce les cheveux
  • Régule la digestion
  • Anti-inflammatoire
  • Santé des articulations
  • Renforce le système immunitaire
  • Concentré de minéraux et de vitamines ( calcium, phosphore, fer, zinc, sélenium, bore, manganèse, vitamines A et K2, omégas 3 et 6).
  • Outre ses qualités nutritives, le bouillon est écologique. C’est une bonne façon d' »upcycler » des déchets et d’en faire un bouillon vertueux.

Le Bone Broth Atelier nubio ( celui que je consomme)  est à base d’os de poulet, de curcuma, de gingembre, de carotte, d’oignon et de poivre. Il est  préparé à Paris à partir d’ingrédients label rouge et de légumes bio. Le collagène du bouillon est obtenu grâce à une cuisson très longue. La portion de 30 cl de bouillon contient 11 g de collagène naturel, directement assimilable par le corps. 

Les « Bone Broth »  de l’Atelier Nubio sont disponibles en cures de 5 & 10 jours (1 bouillon par jour). Pour commencer, j’ai pris la cure de 5 jours mais j’ai regretté de ne pas avoir pris les 10 jours directement. Ma belle sœur s’est aussi laissée tenté après sa grossesse. Petit conseil, faites les chauffer à feu très doux avant de les boire !

Et pour les plus motivées d’entre vous, lancez-vous dans un bouillon maison ( les os de poulet doivent être cuits trèèèèès longtemps).

Luttez contre l’épidémie avec les feuilles de cassis

On en a plein le dos de ce virus !!! Aujourd’hui, on met une barrière entre les malades et notre famille. Non parce que ça commence à bien faire ! Corona, rhume, gastro, grippe, STOOOOPPP !

Bon, évidemment je ne vous livre pas la recette miracle du vaccin anti tout, mais plutôt deux astuces pour vous protéger en temps d’épidémies, naturellement, avec le cassis.

Les fruits et feuilles de cassis ont des vertus anti-inflammatoires, antioxydantes et antimicrobiennes.

En période d’épidémie, consommer des feuilles de cassis en infusion ( 1 cuillère à café de feuilles de cassis pour une tasse d’eau ou 50g de feuilles pour un litre d’eau bouillante).

Consommer les fruits du cassis aura également une puissante action désinfectante.

D’avril à septembre, c’est la bonne saison pour la cerise !

Du fruit à la queue, on n’en perd pas une miette ! Dans cet article nous allons parler santé mais aussi de beauté en utilisant la cerise crue et sa queue, en infusion et macération. On y va ?

Les cerises, ont des propriétés inflammatoires et dépuratives ( il ne faut pas en manger des quantités astronomiques). Elles calment les douleurs inflammatoires et les crises articulaires.

Elles sont également reminéralisantes et riches en fibres, potassium, vitamine C et bêta-carotène.

L’infusion et la macération de queues de cerises

Avant toute chose, les infusions et macérations de queues de cerises sont déconseillées aux femmes enceintes

En infusion les queues de cerise sont diurétiques.
Boire un litre d’infusion : 20 grammes de queues de cerises pour 1 litre d’eau.

En décoction, elles sont sédatives, anti-inflammatoires et laxatives.
Je vous  conseille  la décoction de queues de cerises si vous souffrez de cystite, de calculs urinaires mais aussi de rhumatismes
La décoction est aussi utile  en cas d’inflammation des reins, ou de la vessie.

On éclate la peau d’orange !

L’infusion anti-cellulite de Maurice Messegué

Pour réaliser cette recette, il vous faudra 4 queues de cerises, 4 pincées de chiendent, 2 pincées de millefeuille, 2 pincées de reine des prés et  2 pincées de thé vierge.

Faire bouillir le chiendent et les queues de cerise dans un demi litre d’eau, pendant 6 minutes.
Laisser infuser en ajoutant le millefeuille, la reine des prés et le thé vierge.

Et vous, comment utilisez-vous la cerise ? N’hésitez pas à partager vos recettes en commentaires ❤

La révolution de la courgette

Vous aimez les courgettes ? Que ce soit dans un couscous, à la vapeur ou en jus, vous êtes tombés sur une pépite !
Cet article vous est destiné si vous aimez lier l’utile à l’agréable, dans une démarche zéro déchet.

L’utile :

  • Hydratation : Très hydratante, la courgette contient quasiment 95% d’eau
  • Minéraux : elle contient du fer, du calcium, du cuivre, du potassium, et du magnésium.
  • Résistance : antioxydante, anti-inflammatoire et riche  en vitamines B et C (quand elle est crue), elle renforce notre organisme.
  • Digestion : riche en fibres, la courgette a une action laxative. Elle régule le transit et purifie les voies rénales.
  • Drainante : elle est bénéfique en cas de rétention d’eau.
  • Minceur : Peu calorique et peu lipidique, elle entre dans la catégorie des “aliments minceur”
  • Prévention : cholestérol, maladies cardio-vasculaires, cancer.

L’agréable :

  • Astuce beauté anti-gaspi  : le soin des yeux zéro déchet.
    Déposer une peau de courgette sur  le contour des yeux. Elle aura un effet décongestionnant sur vos paupières et vos poches.
  • Soin de la peau : en cas de démangeaisons ( allergies, piqûres d’insectes) ou de coup de soleil, couvrir la zone avec des rondelles de courgette.

Le fenugrec super aliment beauté et santé depuis la nuit des temps !

A la découverte du fenugrec

Le fenugrec, j’en avais très rapidement parlé dans un précédent article. Aujourd’hui, on va essayer d’aller au bout des choses, car, vous allez le découvrir, il le vaut bien !
Le fenugrec, ou methi, est une plante adaptogène ( qui s’adapte à l’organisme selon les besoins) qui s’utilise autant pour la santé, que pour la beauté. Cette plante consommée comme plante médicinale et condimentaire est principalement utilisée dans la médecine ayurvédique, chinoise et du maghreb. Elle peut également être utilisée pour purifier l’atmosphère, comme on pourrait utiliser des feuilles de sauge.

Le fenugrec, sauveur de nombreux maux

Comme je vous l’ai noté, la liste des bienfaits du fenugrec est longue, très longue… Le fenugrec est d’ailleurs favorable aux personnes fatiguées, anémiques, convalescentes, aux sportifs, aux personnes en période de stress,  et également aux femmes allaitantes.

Voyons ça de plus près…

  • Il aide à réguler le taux de glycémie en évitant les pics d’insuline
  • Il aide à maîtriser le cholestérol 
  • Riche en fer, le fenugrec est utile pour les personnes anémiques
  • Il stimule l’appétit
  • Il stimule également le système digestif
  • Il limite le stockage des graisses
  • Diurétique, il aide à éliminer les toxines dûent aux excès
  • Il  renforce votre vigilance  ( et stimule nos fonctions cognitives)
  • Il a une action tonique
  • Il augmente votre endurance, vous redonne de la force
  • Son effet anabolisant stimule la performance lors de l’effort et la récupération après l’effort
  • Il protège votre organisme, à l’intérieur comme à l’extérieur en stimulant le système immunitaire
  • Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, il prévient et traite les infections urinaires, vaginales et respiratoires.
    Il purifie et nettoie l’organisme en stimulant l’évacuation des toxines du système urinaire.
  • Galactogène, il va stimuler la production de lait des femmes allaitantes durant les premières semaines. Le lait augmentera en qualité nutritionnelle. Le fenugrec va également aider la mère à récupérer après l’accouchement
  • Il équilibre les niveaux d’hormones pour réguler les syndromes prémenstruels  et également durant la ménopause
  • Le fenugrec est utilisé contre la toux, les maux de gorge et bronchites
  • Le gel de fenugrec agit comme pansement naturel et calme les inflammations de l’intestin, de œsophage et de l’estomac
  • En usage externe, le fenugrec va soulager les inflammations (notamment les douleurs musculaires)  et aider à guérir les plaies (cataplasme).
  • Le cataplasme de feuilles est également bien utile pour faire sortir une vilaine écharde.

Comment utiliser le fenugrec ?

Une chose que j’apprécie avec le fenugrec, c’est qu’on peut le consommer sous plusieurs formes. Et chaque forme a sa spécificité !

En cure, il vaut mieux privilégier la poudre de fenugrec en gélule ( les doses sont en général indiquée). Veillez à bien choisir vos gélules, elles doivent être de qualité. Un fenugrec de qualité contient entre 40 et 50 % de saponines, les saponines étant les molécules actives du fenugrec. Pour ma part, je consomme les gélules de fénugrec bio Naturaforce qui contiennent au moins 40% de saponines. Mais ce n’est pas tout, les gélules en elles mêmes sont d’origine végétale. Le tout est vegan, certifié bio et pour couronner le tout : made in France.

Le gel de fenugrec est un véritable pansement nature qui calme les inflammations de l’œsophage, de l’intestin et de l’estomac. Il va également apaise les problèmes de gorge et la toux sèche. Très nutritif, ce gel peut être utilisé pour les personnes ayant du mal à reprendre du poids et des forces.
Faire son gel : Moins d’un volume de graines pour deux à 3 volumes d’eau ( attention, les graines vont gonfler, veiller à laisser assez d’espace dans le contenant afin que cela ne déborde pas.

En cataplasme pour soulager les rhumatismes, faire sortir une écharde, guérir les plaies, et en cas d’inflammation des voies respiratoires.  
Mélanger 50 grammes de graines en poudre dans 1 litre d’eau chaude. Une pâte se formera en peu de temps. Appliquer en cataplasme sur les parties atteintes.

Le bain pour soulager les inflammations cutanées : mélanger 50 grammes de graines de fenugrec sans 25 centilitres d’eau, puis verser ce mélange dans l’eau du bain.

En gargarisme pour soigner la toux, les maux de gorge et bronchites : une demi cuillère à café dans un verre d’eau.

Vous pouvez également agrémenter votre alimentation de feuilles de fenugrec, ou encore de graines de fenugrec germées. Pour info, il est très facile de faire germer les graines de fenugrec. Ont peut les consommer dès deux jours de germination, mais elles seront encore plus efficaces entre la 4ème et le 5ème jour.

Les précautions à prendre avec le fenugrec

  • Le fenugrec ne doit pas être consommé chez la femme enceinte, cela pourrait entraîner des contractions. Il faudra attendre la naissance du bébé !
  • Une utilisation de fenugrec à trop haute dose peut entraîner de la diarrhée et des ballonnements.
  • Si vous prenez un traitement régulier comme celui de la glycémie, demandez conseil à votre médecin avant de consommer du fenugrec.

Le fenugrec, pour la beauté de notre peau et de nos cheveux

Je vous l’avais, le fenugrec est “for me”, FORMIDABLE. Voyons ses effets sur la peau :

  • En premier lieu, le fenugrec est hydratant et adoucissant
  • Grâce à son action antioxydante, il empêche le vieillissement prématuré de la peau
  • Anti-inflammatoire et circulatoire, il réduit l’apparition de poches sous les yeux
  • Éclaircissant, il agit sur le teint, les tâches brunes et les cicatrices

Et au niveau des cheveux, qu’est ce que ça donne ?

  • L’action la plus recherchée chez le fenugrec est contre la chute des cheveux, en effet, il va limiter la perte, mais pas que …
  • Il favorise la pousse des cheveux
  • Il est l’allié des cheveux bouclés, frisés et crépus en apportant de l’hydratation
  • Il redonne brillance et volume
  • Il facilite le démêlage et dompte le frisottis
  • Il protège les cheveux secs, cassants et/ou endommagés
  • Il élimine les pellicules et favorise un cuir chevelu sain

Maintenant qu’on a fait le tour des bienfaits pour notre beauté, voici quelques recettes de soin à faire avec des graines de fenugrec ou de la poudre de fenugrec.

Le soin capillaire et visage  avec de la poudre de fenugrec : 
Mixer 50 grammes de poudre de fenugrec avec 50 centilitres d’eau très chaude ( cela évitera la grumeaux).
Laisser reposer la mixture toute une nuit afin qu’elle soit bien épaisse.
Ajouter de l’eau chaude et mixer jusqu’à obtenir la consistance voulue.
Votre masque est prêt, vous pouvez y ajouter une huile végétale selon vos besoins 🙂

Le soin capillaire avec des graines de fenugrec :
Si vous n’avez pas de poudre de fenugrec, pas de problème, vous pouvez également utiliser des graines ! Voici comment procéder :
Verser 25 grammes de graines de fenugrec dans 25 centilitres d’eau bien chaude. Couvrir le mélange et laisser reposer toute la nuit.
Mettre la moitié de l’eau de macération de côté et mixer le reste avec les graines ( qui ont bien gonflées).
Laisser reposer 20 minutes.
Chauffer le liquide mis de côté, l’ajouter au mélange et mixer.
Vous pouvez maintenant appliquer votre masque 🙂

Comment et combien de temps appliquer ces soins au fenugrec ?
Une fois votre masque prêt, appliquez le sur vos cheveux ( 1h heure minimum, mais vous pouvez aussi le laisser poser toute la nuit ! ).

Sur le visage, attendez qu’il soit sec avant de rincer ( 15 à 30 minutes)
Pour un masque visage minute, vous pouvez aussi mélanger 2 cuillères à soupe de poudre de fenugrec dans un mélange de lait et d’aloe vera. Avant de l’appliquer.

Comment faire son huile de fenugrec ?
Rien de plus facile, mélanger à parts égales de la poudre de fenugrec ( ou graines broyées)  et de l’huile végétale. Choisir son huile végétale selon ses besoins ou en fonction de ce qu’on a sous la main. Personnellement, j’aime beaucoup l’huile de coco… (Je la fait juste chauffer un peu pour la rendre liquide).
Laisser macérer toute une nuit, filtrer le mélange, votre huile de fenugrec est prête !

Cet article touche à sa fin. Je sais qu’il est assez long mais il me tenait à cœur de vous présenter le fenugrec sous tous les angles. N’hésitez pas à laisser votre sur mon article en commentaire. Je vous retrouve très vite dans un prochain article.