Un programme detox clean pour chasser ses complexes

L’été arrive à vitesse éclair ! Et grande amatrice des  programmes coup de pouce que je suis, je suis allée toquer à la porte de D-Lab Nutricosmétics

Les programmes D-Lab luttent contre les dérèglements qu’engendrent nos modes de vie modernes.  Skincare, capillaire, bien être… D-Lab nous connaît sur le bout des doigts. Pour reprendre le contrôle de son corps, D-LAB a créé des programmes uniques qui prennent en charge l’organisme dans son ensemble, car tout est connecté. Microbiote, équilibre neuro-hormonal, énergie cellulaire… En fonction de nos besoins, on agit en profondeur sur des leviers d’action essentiels pour restaurer les équilibres, et au quotidien, faire éclore la beauté de l’intérieur.

Les compléments alimentaires D-Lab sont composés d’actifs premiums hyper-sourcés, certifiés et tracés. Les formules sont cleans, naturelles, véganes et françaises pour minimiser l’impact environnemental et avoir un impact social positif.
Une chose est sûre, vous ne trouverez ni OGM, ni gélules animales, ni actifs irradiés, perturbateurs endocriniens, conservateurs, arômes synthétiques, collagènes bovins ou porcins et autres solvants issus de la pétrochimie… En somme, vous pouvez fermer les yeux et ouvrir la bouche en toute sérénité 🙂

Après des semaines de stress, où j’ai malmené mon esprit comme mon corps, j’ai décidé de commencer mon programme détox, complété par l’Absolu de nopal. Ma résolution? Me sentir mieux dans mes baskets, et ça commence par me rééquilibrer. L’idée ici n’est pas forcément de perdre du poids, mais plutôt d’assumer mon corps et peut-être de l’affiner un peu en éliminant les graisses superflues stockées au fil des semaines stressantes et pas très équilibrées…

J’ai appris il y a peu que les régimes peuvent être contre productifs et bouleversent notre cycle qui gère  notre taux de cortisol. Entre les régimes, le stress et les troubles du sommeil, le cycle du cortisol est complètement déréglé. Notre corps est en situation d’urgence constante et va donc stocker les graisses dans les cellules afin de pouvoir faire face au danger. Et oui, car autrefois, nous n’avions pas autant de stress, sauf en temps de “famine”. 

Aujourd’hui, nous nous créons des situations de stress du matin au soir… un ménage imparfait, un dossier à rendre pour hier, un colis perdu, des courses à faire avant le couvre feu, un repas à préparer, une vaisselle à terminer…. On est en stress constant ! Un véritable cercle vicieux.

Vous l’avez compris, ce programme detox fonctionnera, certes, mais fonctionnera encore mieux si vous DESTRESSEZ. Et si vous arrêtiez de boire du café durant ce programme ? Juste pour voir ? En effet, le café va contribuer à mettre votre corps en “alerte” et donc, potentiellement stocker ! Un dernier conseil, dormez bien, et évacuez le stress.

Maintenant que les bases sont posées, on peut commencer le programme en toute sérénité.

Le programme brûle graisse D-Lab Nutricosmetics, comme son nom l’indique,  capte et élimine les graisses.
Il se passe en 3 étapes. Afin que tout se passe de manière optimale, les actifs du programme stimulent l’élimination, libèrent énergie et chaleur pour enfin, accélérer la perte de poids. Chaque étape du programme brûle graisse est  importante, c’est pourquoi nous allons les décortiquer afin de bien comprendre leur importance et leur composition.

Etape 1 :  On active la respiration cellulaire avec l’activateur de métabolisme

Cette étape agit au cœur des cellules pour améliorer leur rendement et augmenter les performances de l’ensemble de l’organisme. Grâce à ses actifs stimulants, cette étape élève le métabolisme de base pour que l’on crée plus d’énergie au repos, en brûlant plus de sucres et de graisses. Cette étape brûle graisses est composée de 20 ingrédients actifs dont :

  • Les vitamines B1, B5 et B8  améliorent le métabolisme énergétique et sont nécessaires pour extraire l’énergie des aliments
  • La taurine est un antifatigue puissant dérivé d’un acide aminé soufré et naturellement présent dans le corps humain
  • Les thé vert et maté participent à la dégradation des lipides
  • La noix de kola renforce la combustion des graisses
  • Le ginseng aide à éliminer les sucres et à réguler le taux de glycémie
  • La vitamine D est présente pour le bon fonctionnement de l’organisme et du système immunitaire.

Les mots clefs de cette phase sont :

  • Déployer l’énergie cellulaire
  • Stimuler les dépenses caloriques
  • Favoriser la perte de poids
  • Réduire la fatigue

Etape 2 : On nourrit les cellules avec le complexe énergie active

L’étape 2 va nourrir généreusement les cellules et tissus pour les dynamiser et les préserver en profondeur des agressions extérieures. Pour améliorer ses performances au quotidien et enclencher la perte de poids, le complexe énergie active favorise la combustion des sucres et des graisses, régule le taux de glycémie et dynamise les capacités physiques et mentales.

Cette étape va équilibrer le taux du sucre avec 9 ingrédients actifs dont :

  • L’hibiscus augmente l’énergie et améliore les capacités physiques et mentales
  • Le guarana, naturellement riche en caféine, soutient le métabolisme des graisses
  • La noix de kola renforce la combustion des graisses et les dépenses caloriques
  • Le ginseng aide à éliminer les sucres et à réguler le taux de glycémie dans le sang
  • L’eleuthérocoque est une plante adaptogène qui augmente les performances cognitives
  • Les cétones de framboises aident à réduire la sensation de faim et stimulent le métabolisme

Les mots à retenir de cette étape sont :

  • Brûler les graisses
  • Enclencher la perte de poids
  • Réguler le taux de sucre
  • Améliorer les performances physiques

Etape 3 :  On purifie l’organisme avec la détox minceur

Cette dernière étape consiste à nettoyer le corps des impuretés et purifier les organes filtres pour s’équilibrer sans se fatiguer et exploiter tout son potentiel. C’est un concentré de phytothérapie dépurative qui active et nettoie le système d’élimination pour optimiser et accélérer la perte de poids.

Cette étape favorisant l’élimination est composée de 9 ingrédients actifs dont :

  • L’extrait de champignon de Paris piège physiquement et électrostatiquement les graisses ingérées
  • Le curcuma empêche l’accumulation des graisses et facilite leur déstockage par le foie
  • Le fucus a une action coupe-faim, aide à lutter contre les grignotages
  • Le thé vert est riche en polyphénols antioxydants et détoxifie l’organisme en profondeur
  • L’artichaut favorise la perte de poids, aide à la digestion et contribue aux fonctions d’élimination urinaires
  • L’ascophyllum contribue à l’élimination des graisses

Les mots à retenir sont :

  • Éliminer sucres et graisses
  • Réduire l’apport calorique
  • Nettoyer le système d’élimination

Etape bonus : L’absolu nopal

On retrouve le nopal dans les programmes brûle-graisses. Quelle surprise ! En effet, le nopal est tout bonnement un extrait de feuille de cactus. Le figuier de barbarie est reconnu pour ses nombreuses propriétés sur la perte et le contrôle du poids. L’absolu nopal va donc aider à capturer les lipides, éliminer les sucres et les graisses, et réguler l’appétit grâce à son effet coupe faim.

Avec ce programme, on est au maximum. Encore faut-il ne pas se laisser happer par son quotidien et savoir prendre le temps de se reposer. Comme je l’ai expliqué en début d’article, s’écouter est très important. Plus vous stressez, plus vous envoyez des signaux d’urgence à votre corps qui stockera les graisses afin de “se préparer à la guerre”. Le mot d’ordre est du repos et moins de stress. Si vous pouvez également éviter tout ce qui est café ( en préférant du thé vert), alcool, tabac, le programme fera un malheur. Personne n’a de pouvoir sur votre bien être, à part vous. <3

Le bone broth, un secret de beauté enfin dévoilé !

Le bone broth est un bouillon à base d’os de poulet agrémenté de légumes et d’épices. Les os de poulet apporte du collagène naturel qui a pour bienfaits de repulper la peau, renforcer les cheveux et adoucir la digestion. Un véritable “bouillon Botox” ! Il est particulièrement adapté aux femmes enceintes, allaitantes et post partum. Si vous êtes en convalescence, foncez !

Les bienfaits du bone broth :

  • Adoucit et améliore la qualité de la peau
  • Active la repousse, limite la chute et renforce les cheveux
  • Régule la digestion
  • Anti-inflammatoire
  • Santé des articulations
  • Renforce le système immunitaire
  • Concentré de minéraux et de vitamines ( calcium, phosphore, fer, zinc, sélenium, bore, manganèse, vitamines A et K2, omégas 3 et 6).
  • Outre ses qualités nutritives, le bouillon est écologique. C’est une bonne façon d' »upcycler » des déchets et d’en faire un bouillon vertueux.

Le Bone Broth Atelier nubio ( celui que je consomme)  est à base d’os de poulet, de curcuma, de gingembre, de carotte, d’oignon et de poivre. Il est  préparé à Paris à partir d’ingrédients label rouge et de légumes bio. Le collagène du bouillon est obtenu grâce à une cuisson très longue. La portion de 30 cl de bouillon contient 11 g de collagène naturel, directement assimilable par le corps. 

Les « Bone Broth »  de l’Atelier Nubio sont disponibles en cures de 5 & 10 jours (1 bouillon par jour). Pour commencer, j’ai pris la cure de 5 jours mais j’ai regretté de ne pas avoir pris les 10 jours directement. Ma belle sœur s’est aussi laissée tenté après sa grossesse. Petit conseil, faites les chauffer à feu très doux avant de les boire !

Et pour les plus motivées d’entre vous, lancez-vous dans un bouillon maison ( les os de poulet doivent être cuits trèèèèès longtemps).

Branle-bas de combat pour mon gras !!

Comme à mon habitude, m’étant goinfrée tout l’hiver, je me trouve bien lourde … Les abdos se sont cachés sous une (voir deux) couches de gras et mes pantalons ont bizarrement tous rétrécis.
Beaucoup moins de sport, le télétravail, les petits plats maisons mais aussi les nombreux mets Kabyles de mes belles sœurs… vous vous en doutez, je suis à deux doigts de monter d’une taille de pantalon….

Alors non, il n’y a pas de miracles, mais si je peux avoir une aide conséquente pour brûler mes graisses, je fonce ( oui je suis faible…). C’est idéal pour commencer en douceur en attendant de retrouver l’énergie pour mes pompes quotidiennes ( quand je pense qu’il y a encore quelques mois je faisais une centaine de pompes par jour….).

L’idée dans tout ça, ce n’est pas forcément de perdre du poids mais de me sentir bien. Et avec des plantes !
Chacun ses petits objectifs… 🙂

Cette année, je fais la ouf et je “maximise” ma perte de gras avec un duo du tonnerre Anaca 3 : Anaca3 perte de poids et Anaca3+ capteur graisses et sucres 5 en 1, fabriqués en France.

Avant de commencer, un petit rappel : les produits Anaca3 sont des produits minceur, ils sont déconseillés aux femmes enceintes et allaitantes.

Anaca3 perte de poids : 

Il y a quelques années, c’est une de mes collègues (et amie) qui m’avait conseillé ce produit. D’ailleurs, nous avions suivi cette cure à 3, et nous nous motivions à faire des séances de sport le midi, une à deux fois par semaine. Moi qui étais pleine de préjugés sur ce type de produit, j’en suis devenue adepte…

A base de plantes, Anaca3 perte de poids est une bonne aide au quotidien :
Favorise la perte de poids, grâce à l’artichaut
Aide à contrôler le poids, grâce au nopal ( figue de barbarie)
Aide à contrôler les programmes d’amincissement en réduisant l’appétit, grâce au nopal ( figue de barbarie)
Aide à brûler les graisses, grâce au cola
Aide à favoriser l’amincissement, grâce au cola

Anaca3+ capteur graisses et sucres 5 en 1

A base de plantes, curcumine et minéraux et aux dosages renforcés, Anaca3+ nous aide, comme son nom l’indique à capter les graisses et les sucres afin de favoriser l’amincissement. Comment ? Tout est dans sa composition : 
Absorbe les graisses et les sucres, grâce au nopal ( figue de barbarie)
– Contribue à l’élimination du dépôt de graisses, grâce à l’ascophyllum ( l’algue Goémon noir)
– Contribue au métabolisme des graisses, grâce au guarana 
Empêche l’accumulation des graisses, grâce au curcuma (95% de curcumine) 
– Facilite le déstockage des graisses par le foie, grâce au curcuma (95% de curcumine) 

Celui -ci je me le garde pour la fin du printemps, quand mes efforts auront commencé, je l’espère, à payer.
Alors voila, je mets toutes les chances de mon côté. Je me suis trop laissée aller depuis quelques mois, et c’est le moment de renaitre de ses cendres ! Attention, je ne suis pas en train de dire que maigrir c’est bien, NON. Il faut s’aimer, aimer son corps, s’accepter… Et c’est ce que je suis en train de faire. L’objectif est de SE SENTIR BIEN DANS SA PEAU ( qu’elle soit ridée, tâchée, brûlée, déchirée, avec des vergetures, avec de la cellulite, avec des boutons, avec des rougeurs……).

Aimez-vous, tout simplement.

Du poireau s’il vous plait !

Dans la famille légumes de saison, je demande le poireau !
En effet le poireau nous accompagne depuis notre enfance, mais, le connait-on réellement ? Finalement, il nous apporte quoi ?

Tout d’abord, le poireau est riche en sels minéraux, on peut donc le comparer à de l’eau de Vichy :). Il est dit qu’une cure de poireaux remplacerait aisément une cure à Vichy.
En effet, il a la propriété de nettoyer le système digestif, et de ce fait, idéal pour les lendemains de fêtes et autres gueules de bois.

On l’a compris, le poireau est ultra digeste, mais pas que !
Diurétique, il prévient et soulage la constipation.

Mesdames, en plus d’être anti rétention d’eau, il est également pauvre en calories. Pauvre en calories certes, mais riche en fibres il va avoir un effet coupe faim. Derrière le poireau se cache donc un sacré allié minceur !

Pour couronner le tout, le poireau est protecteur : anticholestérol et anticancer.

Alors, à vos poireaux ( mollo sur la vinaigrette). Perso j’adore la fondue de poireau à la vapeur, même si je craque toujours pour une petite fondue de poireau à la crème ou encore le fameux poireau vinaigrette. Il est également le légume indispensables dans mes soupes de légumes et bouillons

Et vous, à quelle sauce mangez-vous le poireau ?

Vous aussi vous perdez la boule ?

Pas de stress, vous pouvez résoudre cela facilement en adaptant votre alimentation. Stimuler sa mémoire et ses capacités intellectuelles en mangeant, c’est donc possible 🙂

En effet, l’alimentation permet d’apporter des substances indispensables au bon fonctionnement de notre mémoire. Elle apporte des minéraux et vitamines ( zinc, magnésium, vitamines B, C et D) qui assurent les connexion des milliers de neurones qui s’activent pour garder notre mémoire optimale.

La question est  : où trouver ces micronutriments et surtout, quel rôle jouent- ils ? C’est parti !

Les vitamines B1, B3 et B5 sont indispensables au fonctionnement des cellules nerveuses. Elles permettent l’utilisation du sucre par le cerveau et participent à la production de noradrénaline et de dopamine.
–> On les retrouve dans les céréales complètes, la levure de bière, les fruits secs, les graines, les pommes de terre, les choux, les asperges, les œufs ou encore les légumineuses.

La vitamine D gère le taux de calcium dans les neurones et possède une action détoxifiante et antioxydante pour le cerveau.
–> Elle est produite essentiellement par le corps grâce à la lumière du soleil. Elle est aussi apportée par certains aliments comme le poisson gras, le foie, les œufs, les produits laitiers, le beurre
Retrouvez mon article sur la vitamine D ici en cliquant ici !

La vitamine C intervient dans la synthèse des neurotransmetteurs et permet de maintenir le fonctionnement des fonctions cognitives.
–> On la retrouve dans les agrumes, le kiwi et dans la plupart des légumes de couleur. En revanche, elle est souvent détruite en bonne partie avec la cuisson. préférez les aliments crus !

Le zinc est indispensable au fonctionnement du cerveau qui en contient beaucoup.
–> On le trouve dans les fruits de mer, le germe de blé ou encore dans les œufs.

Les oméga-3 entretiennent nos neurones e contribuent à la souplesse de nos membranes neuronales. Plus la membrane est souple, plus le passage de l’information est optimal.
–> On les retrouvent dans les poissons gras, les huiles de noix, de colza, ou encore de cameline.

Pour préparer cet article, je me suis appuyé sur un petit ouvrage que ma maman a déniché chez Noz : Booster son cerveau en 40 recettes et 60 superaliments, par Lucie Reynier aux Editions Marie Claire.

Mes 5 jus beauté pour attaquer la rentrée !

Depuis que j’ai découvert l’intérêt des jus, je ne m’en passe plus. Jus de légumes, de fruits, jus mélangés.. tout y passe. Ces jus sont un moyen d’absorber un bon nombre de vitamines et nutriments, simplement et de façon gourmande.

Aujourd’hui, je vous partage 5 petites recettes de jus detox beauté. J ’ai déniché ces précieuses recettes dans “ Se soigner avec les jus detox ” aux éditions leduc.

Vous pouvez adapter ces jus en fonction des aliments à privilégier, de vos goûts, des saisons, et surtout, de ce que vous avez sous la main.

Mon jus contre les points noirs et les petits boutons
A l’extracteur de jus ou à la centrifugeuse
250g de fraises + 1 citron + 1 orange + 2 tomates + 4 feuilles de basilic
Aliments à privilégier : les fraises, tomates, concombre, fenouil, levure de bière, ortie, thym, curcuma, persil

Mon smoothie pour embellir mes cheveux
Au blender
1 banane + 50g de mâche +15cl de lait de soja + 1 CS de cacao
Aliments à privilégier : fruits, choux, cresson, graines germées, huile d’olive, huile d’onagre, huile de bourrache, levure de bière

Mon jus pour renforcer mes ongles
A l’extracteur de jus ou à la centrifugeuse
3 kiwis, 3 branches de brocoli, 1 branche de celeri, 1 gousse d’ail, 1 poignée de graines d’alfalfa germées
Aliments à privilégier : agrumes, baies, raisin, fruits secs, oignon, choux, concombre

Mon jus bonne mine-peau douce
A l’extracteur de jus ou à la centrifugeuse
2 tomates + 1 carotte + 2 branches de céleri + la moitié d’une mangue + 1 cuillère à soupe d’huile de bourrache
Aliments à privilégier : abricot, fraise, cerise, baies, pomme, poire, ail, oignon, asperge, céleri, pissenlit, courgette, épinard, thé, carvi, girofle, gingembre, huile d’olive, huile de colza, huile de noix.

Mon smoothie pour débrouiller mon teint 
Au blender
4 pruneaux dénoyautes + 2 abricots + 15 cl de lait d’amande + 1 cuillère à café de cannelle
Aliments à privilégier : ananas, cerise, citron, kaki, pomme, mangue, melon, pêche, asperge, avocat, betterave, céleri, carotte, choux, cresson, épinards, fenouil, navet, poireau, poivron rouge, radis, curcuma, curry

Et vous, quels sont vos jus beauté ?

Guayapi, quand l’Amazonie nous offre ses trésors

Guayapi est une des marques incontournables en matière de santé par les plantes. Comme vous le savez, j’ai une grande affection pour la culture Amérindienne, et avec Guayapi, c’est en plein dans le mille ! Pour réaliser ses produits, Guayapi sélectionne les meilleures matières premières d’Amazonie et du Sri Lanka.

L’univers de Guayapi m’a totalement happée et chaque découverte m’ouvre la porte vers une nouvelle. Dans l’article d’aujourd’hui, je vais aller à l’essentiel avec 4 produits dont l’ingrédient phare de Guayapi, secret du peuple Sateré Mawé : le Warana.

Le Guarana premium est composé à 100% de poudre de warana Satere Mawé. Roi du raw food, il est utilisé depuis des millénaires pour ses vertus :

Dynamisant physique et intellectuel
– Aide à la concentration et à la vigilance
– Augmente la résistance au stress
– Augmente vos performances
– Aide au contrôle du poids

Le complexe Guayavi à Bari, Italie

Le complexe Guayavi est une superbe synergie de trésors de la forêt Amazonienne : l’açaï, l’urucum le gomphrena et l’acérola.

– La baie d’açaï : antioxydante et nutritive, elle est aussi une source d’oméga 9 et 6.

L’urucum (roucou) est un anti-oxydant naturel. Il contient de la bixine ( cousine du beta carotene), qui aide la peau à se préparer au soleil et qui évite le teint terne.
Les indiens écrasaient les graines de roucou, cela donnait une teinture rouge naturelle qu’ils s’appliquaient sur le visage et le corps. Cet usage permettait de protéger la peau du soleil et de moustiques.

– Le gomphrena est une racine utilisée depuis la nuit des temps par les populations amérindiennes. Riche en magnésium, il contribue au fonctions normales du système nerveux, psychologique, et à la réduction de la fatigue; source de sélénium, il participe au maintien des cheveux et des ongles.

L’acerola : antioxydant et source de vitamine C, c’est un dynamisant physique et cérébral.

Guayagum, la gomme à mâcher dynamisante.

Warana, dynamisant physique et cérébral
Acerola, antioxydant plein de vitalité.

Le shampoing en poudre : acerola, camu camu et palo santo
Cette formulation exclusive de Guayapi est née de l’observation des peuples autochtones.

– Le Camu Camu et l’Acérola renforcent les cheveux grâce à leur concentration extrême en Vitamines C
– Le Palo Santo, encens amazonien, permet de détendre le cuir chevelu et permet aux actifs des plantes de mieux pénétrer le cuir chevelu et le cheveu.

Et ce n’est pas tout, économique et écologique, ce shampoing équivaut à 1L de shampoing liquide avec concentré d’actifs.

Si vous aussi vous souhaitez entrer dans l’univers de Guayapi, profitez de 10% de réduction avec le code KOKLAYA10

La poudre de patate douce, un secret dévoilé.

Aujourd’hui je vais vous parler de la farine de patate douce, ou plutôt  de patate douce crue et déshydratée, présentée sous forme de poudre.

La patate douce est un produit que j’utilise beaucoup : dans les plats en sauce, en frites, en soupe et purées… En Guadeloupe, on s’en sert pour réaliser les dombrés, des gratins, et même des gâteaux ! Je suis bien contente d’en trouver facilement à Paris, contrairement à la christophine ou aux nombreux fruits de la canopée Guadeloupéenne. De mes voyages, j’avais pu ramener de la farine de manioc que j’utilisais dans mes pâtisseries, mes féroces d’avocats, ou encore pour épaissir un colombo.

Aujourdhui, je suis heureuse d’accueillir un nouvel élément dans mon quotidien : la farine de patate douce. Il est temps de vous en dire un peu plus sur cet ingrédient miraculeux.
Tout d’abord, la patate douce est un aliment basifiant comme le persil, le basilic, le fenouil, les épinards, ou encore l’avocat.

Découvrons donc ensemble les avantages de la farine de patate douce :

  • Sans gluten
  • Peu calorique
  • Faible index glycémique 
  • Favorise la régulation du taux de sucre dans le sang
  • Participe à l’équilibre acido-basique
  • Riche en antioxydants
  • Riche en vitamines, fer et calcium

Ce qui est  bien avec patate douce, c’est que ses nutriments sont toujours présents dans sa farine  !
Outre les amoureux de la patate douce, vous allez vite vous y intéresser :

  • Si vous êtes vegan
  • Si vous êtes sportif
  • Si vous êtes intolérant au gluten
  • Si vous surveillez votre glycémie
  • Si vous souhaiter rééquilibrer votre alimentation
  • Ou encore si vous souhaitez perdre du poids.

Les sportifs trouveront leur compte dans la farine de patate douce, en l’ajoutant à leur alimentation et à leurs boissons santé.
Si vous êtes vegan, vous pouvez très bien utiliser la farine de patate douce à la place d’une farine conventionnelle. 

Ma fameuse farine de patate douce Naturaforce

C’est grâce à Naturaforce que j’ai découvert la farine de patate douce, et que j’ai surtout commencé à l’intégrer dans mes plats ( souvent en remplacement de ma farine habituelle). 

La farine de patate douce de Naturaforce est 100% bio et fabriquée en France. Un kilo de farine de patate douce Naturaforce équivaut à un kilo 100% pure farine de patates douce, issues du commerce équitable.

Parce que Naturaforce vous veut du bien, elle a concocté une page spéciale sur les bienfaits de la patate douce

J’ai fait confiance à Naturaforce il y a maintenant 2 ans avec l’huile de coco, le fenugrec, l’huile de nigelle, de poisson ou encore la gelée royale. Je n’ai jamais été déçue, d’ailleurs j’utilise autant l’huile de coco Naturaforce à la cuisine qu’à la salle de bain. D’ailleurs, l’huile de coco est un très bon complément de la farine de patate douce pour optimiser votre digestion.

Il est désormais temps de vous partager deux recettes de crêpes à la patate douce que j’ai pu tester. Une conventionnelle et une vegan.

La première recette est celle de Pauline ( Vivre Healthy),
que j’ai un peu adapté.


Voici la liste des ingrédients pour une douzaine de crêpes :
125g de farine de patate douce
125g de farine de blé
2 cuillères à soupe de sucre de coco ( que j’ai remplacé par de la cassonade)
4 oeufs ( j’en ai mis 3 )
450 ml de lait végétal ( faute de lait végétal, j’ai opté pour du lait de vache)
50g de beurre salé fondu ( j’ai aussi ajouté 2 bonnes cuillères à soupe de beurre de cacahuètes….)
1 cuillère à soupe de fleur d’oranger

On passe à la recette :
Dans un grand saladier, mélangez les ingrédients secs (farines et sucre)
Ajoutez tous les autres ingrédients et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène
Faîtes cuire les crêpes dans une poêle bien chaude de chaque côté

Bon appétit !

Avec du sang breton, je suis plutôt difficile en terme de crêpes, mais je valide cette recette à 100%, et Monsieur aussi :). Natures, avec de la confiture ou du sucre, elles sont parfaites pour le goûter.

Vous êtes vegan ? La recette des crêpes vegan ( et sans gluten),
de Mimies delicacies est faite pour vous.

Pour réaliser la recette, vous aurez besoin de : 
150 gr de farine de patate douce
100 gr de fécule de maïs
2 c.à.soupe de sucre de canne
1 pincée de sel
400 ml de lait végétal ( j’ai pris du lait d’amande … au chocolat)
2 c.à.soupe d’huile de colza ( j’ai mis de l’huile de coco pour optimiser la digestion)
1 c.à.café d’extrait de vanille

C’est parti !
Dans un saladier mélangez au fouet la farine de patate douce, la fécule de maïs, le sucre de canne et le sel.
Formez un puits dans lequel vous y verserez le lait végétal.
Mélangez en vous assurant qu’il ne reste pas de grumeaux puis ajoutez l’huile, et l’extrait de vanille.

La pâte à crêpe est  prête ! 

Pour des crêpes vegan, c’est une réussite. Parfaites pour un en-cas sain ou un dessert improvisé. Vegan pour vegan, j’ai décidé de cuire mes crêpes avec un peu de beurre de cacao (tant qu’à faire…) Les crêpes ont une texture mi crêpes- mi pancakes, et elles sont savoureuses ! Cette recette est doublement validée !

Ne vous cantonnez pas aux crêpes, introduisez la farine de patate douce petit à petit, parfois pour remplacer, ou en complément d’autres farines. Les sportifs peuvent aussi ajouter de la farine de patate douce à leurs boissons, elle est un bon complément de la wey.

J’espère que cet article vous a plu et qu’avec un peu de chance, il vous aura appris quelque chose. N’hésitez pas à donner votre avis ou vos propres recettes à base de farine de patate douce en commentaire.
A bientôt.

D’avril à septembre, c’est la bonne saison pour la cerise !

Du fruit à la queue, on n’en perd pas une miette ! Dans cet article nous allons parler santé mais aussi de beauté en utilisant la cerise crue et sa queue, en infusion et macération. On y va ?

Les cerises, ont des propriétés inflammatoires et dépuratives ( il ne faut pas en manger des quantités astronomiques). Elles calment les douleurs inflammatoires et les crises articulaires.

Elles sont également reminéralisantes et riches en fibres, potassium, vitamine C et bêta-carotène.

L’infusion et la macération de queues de cerises

Avant toute chose, les infusions et macérations de queues de cerises sont déconseillées aux femmes enceintes

En infusion les queues de cerise sont diurétiques.
Boire un litre d’infusion : 20 grammes de queues de cerises pour 1 litre d’eau.

En décoction, elles sont sédatives, anti-inflammatoires et laxatives.
Je vous  conseille  la décoction de queues de cerises si vous souffrez de cystite, de calculs urinaires mais aussi de rhumatismes
La décoction est aussi utile  en cas d’inflammation des reins, ou de la vessie.

On éclate la peau d’orange !

L’infusion anti-cellulite de Maurice Messegué

Pour réaliser cette recette, il vous faudra 4 queues de cerises, 4 pincées de chiendent, 2 pincées de millefeuille, 2 pincées de reine des prés et  2 pincées de thé vierge.

Faire bouillir le chiendent et les queues de cerise dans un demi litre d’eau, pendant 6 minutes.
Laisser infuser en ajoutant le millefeuille, la reine des prés et le thé vierge.

Et vous, comment utilisez-vous la cerise ? N’hésitez pas à partager vos recettes en commentaires ❤

La révolution de la courgette

Vous aimez les courgettes ? Que ce soit dans un couscous, à la vapeur ou en jus, vous êtes tombés sur une pépite !
Cet article vous est destiné si vous aimez lier l’utile à l’agréable, dans une démarche zéro déchet.

L’utile :

  • Hydratation : Très hydratante, la courgette contient quasiment 95% d’eau
  • Minéraux : elle contient du fer, du calcium, du cuivre, du potassium, et du magnésium.
  • Résistance : antioxydante, anti-inflammatoire et riche  en vitamines B et C (quand elle est crue), elle renforce notre organisme.
  • Digestion : riche en fibres, la courgette a une action laxative. Elle régule le transit et purifie les voies rénales.
  • Drainante : elle est bénéfique en cas de rétention d’eau.
  • Minceur : Peu calorique et peu lipidique, elle entre dans la catégorie des “aliments minceur”
  • Prévention : cholestérol, maladies cardio-vasculaires, cancer.

L’agréable :

  • Astuce beauté anti-gaspi  : le soin des yeux zéro déchet.
    Déposer une peau de courgette sur  le contour des yeux. Elle aura un effet décongestionnant sur vos paupières et vos poches.
  • Soin de la peau : en cas de démangeaisons ( allergies, piqûres d’insectes) ou de coup de soleil, couvrir la zone avec des rondelles de courgette.

Le fenugrec super aliment beauté et santé depuis la nuit des temps !

A la découverte du fenugrec

Le fenugrec, j’en avais très rapidement parlé dans un précédent article. Aujourd’hui, on va essayer d’aller au bout des choses, car, vous allez le découvrir, il le vaut bien !
Le fenugrec, ou methi, est une plante adaptogène ( qui s’adapte à l’organisme selon les besoins) qui s’utilise autant pour la santé, que pour la beauté. Cette plante consommée comme plante médicinale et condimentaire est principalement utilisée dans la médecine ayurvédique, chinoise et du maghreb. Elle peut également être utilisée pour purifier l’atmosphère, comme on pourrait utiliser des feuilles de sauge.

Le fenugrec, sauveur de nombreux maux

Comme je vous l’ai noté, la liste des bienfaits du fenugrec est longue, très longue… Le fenugrec est d’ailleurs favorable aux personnes fatiguées, anémiques, convalescentes, aux sportifs, aux personnes en période de stress,  et également aux femmes allaitantes.

Voyons ça de plus près…

  • Il aide à réguler le taux de glycémie en évitant les pics d’insuline
  • Il aide à maîtriser le cholestérol 
  • Riche en fer, le fenugrec est utile pour les personnes anémiques
  • Il stimule l’appétit
  • Il stimule également le système digestif
  • Il limite le stockage des graisses
  • Diurétique, il aide à éliminer les toxines dûent aux excès
  • Il  renforce votre vigilance  ( et stimule nos fonctions cognitives)
  • Il a une action tonique
  • Il augmente votre endurance, vous redonne de la force
  • Son effet anabolisant stimule la performance lors de l’effort et la récupération après l’effort
  • Il protège votre organisme, à l’intérieur comme à l’extérieur en stimulant le système immunitaire
  • Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, il prévient et traite les infections urinaires, vaginales et respiratoires.
    Il purifie et nettoie l’organisme en stimulant l’évacuation des toxines du système urinaire.
  • Galactogène, il va stimuler la production de lait des femmes allaitantes durant les premières semaines. Le lait augmentera en qualité nutritionnelle. Le fenugrec va également aider la mère à récupérer après l’accouchement
  • Il équilibre les niveaux d’hormones pour réguler les syndromes prémenstruels  et également durant la ménopause
  • Le fenugrec est utilisé contre la toux, les maux de gorge et bronchites
  • Le gel de fenugrec agit comme pansement naturel et calme les inflammations de l’intestin, de œsophage et de l’estomac
  • En usage externe, le fenugrec va soulager les inflammations (notamment les douleurs musculaires)  et aider à guérir les plaies (cataplasme).
  • Le cataplasme de feuilles est également bien utile pour faire sortir une vilaine écharde.

Comment utiliser le fenugrec ?

Une chose que j’apprécie avec le fenugrec, c’est qu’on peut le consommer sous plusieurs formes. Et chaque forme a sa spécificité !

En cure, il vaut mieux privilégier la poudre de fenugrec en gélule ( les doses sont en général indiquée). Veillez à bien choisir vos gélules, elles doivent être de qualité. Un fenugrec de qualité contient entre 40 et 50 % de saponines, les saponines étant les molécules actives du fenugrec. Pour ma part, je consomme les gélules de fénugrec bio Naturaforce qui contiennent au moins 40% de saponines. Mais ce n’est pas tout, les gélules en elles mêmes sont d’origine végétale. Le tout est vegan, certifié bio et pour couronner le tout : made in France.

Le gel de fenugrec est un véritable pansement nature qui calme les inflammations de l’œsophage, de l’intestin et de l’estomac. Il va également apaise les problèmes de gorge et la toux sèche. Très nutritif, ce gel peut être utilisé pour les personnes ayant du mal à reprendre du poids et des forces.
Faire son gel : Moins d’un volume de graines pour deux à 3 volumes d’eau ( attention, les graines vont gonfler, veiller à laisser assez d’espace dans le contenant afin que cela ne déborde pas.

En cataplasme pour soulager les rhumatismes, faire sortir une écharde, guérir les plaies, et en cas d’inflammation des voies respiratoires.  
Mélanger 50 grammes de graines en poudre dans 1 litre d’eau chaude. Une pâte se formera en peu de temps. Appliquer en cataplasme sur les parties atteintes.

Le bain pour soulager les inflammations cutanées : mélanger 50 grammes de graines de fenugrec sans 25 centilitres d’eau, puis verser ce mélange dans l’eau du bain.

En gargarisme pour soigner la toux, les maux de gorge et bronchites : une demi cuillère à café dans un verre d’eau.

Vous pouvez également agrémenter votre alimentation de feuilles de fenugrec, ou encore de graines de fenugrec germées. Pour info, il est très facile de faire germer les graines de fenugrec. Ont peut les consommer dès deux jours de germination, mais elles seront encore plus efficaces entre la 4ème et le 5ème jour.

Les précautions à prendre avec le fenugrec

  • Le fenugrec ne doit pas être consommé chez la femme enceinte, cela pourrait entraîner des contractions. Il faudra attendre la naissance du bébé !
  • Une utilisation de fenugrec à trop haute dose peut entraîner de la diarrhée et des ballonnements.
  • Si vous prenez un traitement régulier comme celui de la glycémie, demandez conseil à votre médecin avant de consommer du fenugrec.

Le fenugrec, pour la beauté de notre peau et de nos cheveux

Je vous l’avais, le fenugrec est “for me”, FORMIDABLE. Voyons ses effets sur la peau :

  • En premier lieu, le fenugrec est hydratant et adoucissant
  • Grâce à son action antioxydante, il empêche le vieillissement prématuré de la peau
  • Anti-inflammatoire et circulatoire, il réduit l’apparition de poches sous les yeux
  • Éclaircissant, il agit sur le teint, les tâches brunes et les cicatrices

Et au niveau des cheveux, qu’est ce que ça donne ?

  • L’action la plus recherchée chez le fenugrec est contre la chute des cheveux, en effet, il va limiter la perte, mais pas que …
  • Il favorise la pousse des cheveux
  • Il est l’allié des cheveux bouclés, frisés et crépus en apportant de l’hydratation
  • Il redonne brillance et volume
  • Il facilite le démêlage et dompte le frisottis
  • Il protège les cheveux secs, cassants et/ou endommagés
  • Il élimine les pellicules et favorise un cuir chevelu sain

Maintenant qu’on a fait le tour des bienfaits pour notre beauté, voici quelques recettes de soin à faire avec des graines de fenugrec ou de la poudre de fenugrec.

Le soin capillaire et visage  avec de la poudre de fenugrec : 
Mixer 50 grammes de poudre de fenugrec avec 50 centilitres d’eau très chaude ( cela évitera la grumeaux).
Laisser reposer la mixture toute une nuit afin qu’elle soit bien épaisse.
Ajouter de l’eau chaude et mixer jusqu’à obtenir la consistance voulue.
Votre masque est prêt, vous pouvez y ajouter une huile végétale selon vos besoins 🙂

Le soin capillaire avec des graines de fenugrec :
Si vous n’avez pas de poudre de fenugrec, pas de problème, vous pouvez également utiliser des graines ! Voici comment procéder :
Verser 25 grammes de graines de fenugrec dans 25 centilitres d’eau bien chaude. Couvrir le mélange et laisser reposer toute la nuit.
Mettre la moitié de l’eau de macération de côté et mixer le reste avec les graines ( qui ont bien gonflées).
Laisser reposer 20 minutes.
Chauffer le liquide mis de côté, l’ajouter au mélange et mixer.
Vous pouvez maintenant appliquer votre masque 🙂

Comment et combien de temps appliquer ces soins au fenugrec ?
Une fois votre masque prêt, appliquez le sur vos cheveux ( 1h heure minimum, mais vous pouvez aussi le laisser poser toute la nuit ! ).

Sur le visage, attendez qu’il soit sec avant de rincer ( 15 à 30 minutes)
Pour un masque visage minute, vous pouvez aussi mélanger 2 cuillères à soupe de poudre de fenugrec dans un mélange de lait et d’aloe vera. Avant de l’appliquer.

Comment faire son huile de fenugrec ?
Rien de plus facile, mélanger à parts égales de la poudre de fenugrec ( ou graines broyées)  et de l’huile végétale. Choisir son huile végétale selon ses besoins ou en fonction de ce qu’on a sous la main. Personnellement, j’aime beaucoup l’huile de coco… (Je la fait juste chauffer un peu pour la rendre liquide).
Laisser macérer toute une nuit, filtrer le mélange, votre huile de fenugrec est prête !

Cet article touche à sa fin. Je sais qu’il est assez long mais il me tenait à cœur de vous présenter le fenugrec sous tous les angles. N’hésitez pas à laisser votre sur mon article en commentaire. Je vous retrouve très vite dans un prochain article.

Je fais le plein de vitamine D, naturellement !

Pourquoi la vitamine D est essentielle à notre santé ?

Essentielle à la santé des os et des dents, la vitamine D aide à absorber et fixer le calcium et le magnésium. Elle va donc lutter contre l’ostéoporose ou encore le rachitisme.

La vitamine D est également anti cancérigène, anti diabète ( améliore le fonctionnement de l’insuline), et également bonne pour votre immunité et votre peau ( psoriasis par exemple).

En hiver, nous souffrons toutes et tous d’un déficit de soleil, il est donc essentiel de palier à cette carence hivernale.

Quelles sont les sources de vitamine D ?

La vitamine D est apportée par le soleil, mais, si vous n’habitez pas dans un pays très ensoleillé ou que vous êtes allergique au soleil, il va falloir trouver d’autres sources, principalement dans votre alimentation.

Afin de garder un apport en vitamine D en toute saison, consommer jaune d’oeuf, poissons gras (hareng, maquereau, sardine, saumon), huile de poisson et huile de foie de poisson.

Les meilleures sources de vitamine D sont les huiles de poisson. Voyons à peu près les apports  ( en UI*) de chacunes d’entres elles, pour la même portion, soit une cuillère à soupe ( environ 10 grammes). *UI = Unité internationale

Huile de fletan : 200 000
Huile de carpe : 100 000
Huile de saumon : 40 000
Huile de thon : 20 000
Huile de maquereau : 20 000
Huile de foie de morue : 13 600
Saumon sauvage : 600 à 1000
Saumon d’élevage : 100 à 250
Maquereau : 345
Thon à l’huile : 200
Sardine à l’huile : 250

En comparaison, les poissons gras et la fameuse huile de foie de morue apportent beaucoup moins de vitamine D qu’une huile de poisson type flétan ou carpe.

Bon à savoir :
Préférez consommer une huile de poisson le soir.
Une huile de foie de poisson est plutôt à consommer le matin, en milieu ou fin de repas ( et pas à jeun).

Ma solution à moi ? Les capsules d’huile de poisson Naturaforce, mon meilleur allié pour éviter les carences en vitamines D. J’ai besoin de soleil, mais à Paris, c’est vrai qu’on en manque pas mal, surtout l’automne et l’hiver. Et comme ingérer une huile de poisson n’est pas chose aisée pour mon petit palais, je préfère de loin l’option gélule de Naturaforce, made in France, issu de la pêche contrôle et sans agent chimique sur la gélule en elle-même.

N’hésitez pas à me donner vos impressions et partager votre savoir en commentaire.

Je combats l’hypertension naturellement !

Aujourd’hui, je souhaite aborder la sujet de la tension, ou plutôt de l’hypertension. Je ne souffre pas (encore) d’hypertension, mais je m’aperçois qu’elle est apparu dans le quotidien de nombreux proches.

Pour information, une tension normale se situe  entre 10/6 et 16/9, au dessus on souffre d’hypertension, en dessous d’hypotension.

De nos jours, de plus en plus de personnes vivent avec l’hypertension. Voici quelques conseils qui peuvent améliorer votre quotidien si vous souffrez d’hypertension.  

La liste d’aliments à privilégier :

  • Ail
  • Aubergine
  • Artichaut
  • Blette
  • Celeri (nature en salade, Pas en remoulade)
  • Chicorée sauvage
  • Chou
  • Épinards
  • Épices
  • Eau minérale riche en calcium ( type Hépar, Courmayeur, Contrex, Salvetat, Quézac, Saint Amand, San Pellegrino, Vittel, Badoit, Arvie..) 
  • Fruits frais, surtout banane, melon, orange, pamplemousse, raisin
  • Fruits rouges ( cassis, cerise, fraise, framboise, myrtille)
  • Herbes aromatiques
  • Huile d’olive
  • Jus de légumes non salé : tomate, carotte
  • Lait écrémé et yaourts maigres
  • Laitue
  • Légumes secs, en particulier les haricots secs et les pois chiches
  • Navet
  • Oignon
  • Patate douce
  • Pissenlit
  • Pomme de terre
  • Poireau
  • Poissons gras
  • Potiron

Dans mon pays natal ( la guadeloupe), le jus de fruit de la passion ferait chuter la tension.

Si vous disposez d’une centrifugeuse, cela peut être intéressant de consommer des jus de légumes présents dans la liste.

Les aliments à supprimer ( ou à minima à éviter) :

  • Alcool
  • Café
  • Céleri rémoulade
  • Charcuterie
  • Chocolat
  • Fromage
  • Olives
  • Réglisse
  • Sel
  • Tabac
  • Tout aliment riche en sucre ou sel ( biscuits, soda, gâteaux apéritifs, céréales…)
  • Viandes et poissons salés ( anchois, oeufs de poisson, sardine, saumon, thon)

Quelques petits gestes naturels à tester et adopter :

Chaque personne réagit différemment, c’est pour cela que plusieurs “options” sont proposées. Si la première n’est pas efficace, passer à la seconde.

Option 1 : Quotidiennement, le matin ET le midi : 1 gélule d’ail + 1 gélule d’aubépine

Option 2 : Consommer quotidiennement une infusion de feuilles d’olivier ( à raison de 15 grammes par litre d’eau)

Option 3 : Chaque soir, préparer une infusion : 3 pincées de feuilles d’olivier + 2 pincées de tilleul + 1 pincée d’aubépine dans une tasse d’eau chaude.

Option 4 : La décoction de feuilles d’olivier (20 feuilles d’olivier pour 300 grammes d’eau). La durée de préparation est d’une quinzaines de minutes. Cette décoction est à boire chaude, matin et soir, durant 15 jours. Puis, faire une pause de 8 jours avant de reprendre le même rythme. La tension devrait revenir à la normale.

Option 5 : Une autre façon de faire baisser la tension consiste à ne consommer uniquement des poires durant quelques jours. 

On retrouve la foi avec l’artichaut !

Comme indiqué dans le titre, l’artichaut stimule et protège le foi, le pancréas et les reins. Mais l’artichaut a plus d’un tour dans son sac !

Antioxydant, il est aussi riche en vitamines A et B.
Il contient également calcium, magnesium, fer, cuivre et zinc.
Riche en fibres, il est digestif.
Il aide à baisser le taux d’urée et le taux de cholestérol
Calme les nausées

Pour les femmes allaitantes, l’artichaut peut modifier la lactation et le goût du lait.

Manger un artichaut est un bon début, mais pour bénéficier au mieux des nutriments, je vous conseille vivement les infusions et décoctions des feuilles dentelées. Ce sont les feuilles de la plante, pas de l’artichaut.

En infusion ou décoction, la décoction étant plus efficace mais plus amère :
20 grammes de feuilles par litre à raison de 3 tasses par jour

[DIY] Le masque purifiant au kiwi

Avant de vous dévoiler la recette du masque purifiant au kiwi, je souhaite vous parler de ses bienfaits pour votre santé. Et oui, le kiwi nous aide à être belle aussi bien à l’intérieur, qu’à l’extérieur.

En hiver, et principalement en période d’épidémie, consommer deux kiwis par jour suffit à combler nos besoins en vitamines. Le kiwi est une grande source de vitamine C et d’antioxydants. Il favorise également la lutte contre les maladies liées à l’âge, notamment la cataracte et la dégénérescence maculaire (DMLA).

Le kiwi au service de votre peau
Le masque au kiwi contribue à purifier et raffermir votre peau, en deux temps trois mouvements. Voici comment procéder :

Mélanger les ingrédients suivants :
Un demi kiwi écrasé
1 cuillère à café de miel
1 cuillère à soupe d’argile blanche

Appliquer et s’allonger pour éviter que le masque coule
Laisser agir 30 minutes
Retirer à l’eau tiède

Résultat repulpant garanti !