Faire boire son chat

Les chats ne boivent pas assez, c’est un fait.

L’hydratation est essentielle à la santé de votre chat.
– Elle aide les reins à éliminer les toxines
– Prévient les problèmes urinaires
– Assure le bon fonctionnement des organes

Votre chat n’est pas très sensible à la soif et ne va pas boire volontairement de l’eau . Il est vraiment important de surveiller sa consommation d’eau, surtout s’il ne mange que des croquettes.

Seri consomme des croquettes en alimentation sèche mais aussi des mousses, émincés en alimentation humide, le tout étant bio. Parfois, elle mange certains de nos restes. Pour les croquettes, on alterne entre les Stan bio sans céréales pour chat stérilisé, et les croquettes bio pour chat stérilisé Felichef Canichef. Les mousses et émincés sont également de la marque Felichef, Canichef. Les mousses et émincés apportent une hydratation supplémentaire, et Se-Ri en raffole.

Le code KOKLAYA10 vous donne droit à -10% sur vos commandes Stanbio et le code KOKLAYA15 vous donne droit à -15% sur tout le site Canichef Felichef !

Pour être sûre que Se-Ri s’hydrate bien, j’ai également investi dans une fontaine à eau. Pourquoi ?

Les chats n’aiment pas l’eau stagnante, mais celle qui remue, celle qui coule du robinet… C’est pour cette raison que la fontaine à eau va attirer et inciter votre chat à venir boire. Mission hydratation réussie ! Actuellement, on a une petite fontaine en plastique mais rien ne vaut l’inox pour la propreté. Et j’ai déjà choisi l’élue ici !

Il y a plusieurs façons de savoir si votre chat est déshydraté.

Le test du frottement. Pincer doucement la peau entre les omoplates et la soulever. Si la peau retrouve instantanément son état normal, votre chat est hydraté. Si la peau reste soulevée, votre chat a besoin de fluides.
Une peau squameuse, un poil terne et sec, des gencives pales et une léthargie en sont aussi les signes.

Et vous, comment nourrissez vous votre chat ?  Est-il bien hydraté ?

Comprendre les besoins alimentaires de son chat

Les chats ont des besoins alimentaires spécifiques. Une bonne nutrition est essentielle pour que votre chat vive une vie longue et saine.

Avant d’être domestiqués, les chats vivaient de la chasse ( rongeurs, oiseaux…). Dans ces proies, le chat trouvait des quantités élevés de protéines, des quantités modérées de graisses et une petite quantité de glucides. Aujourd’hui, leur alimentation nécessite toujours ces proportions, avec des nutriments en plus, tels que les vitamines, les minéraux, les acides gras et les acides aminés.

Les protéines : le chat est et sera toujours un carnivore. Pas de chat végétarien ou végan, ça n’existe pas, c’est ( à mon sens ) cruel et égoïste. Les produits d’origine animale sont essentiels pour apporter les nutriments et les acides aminées dont a besoin notre chat.
Ils apprécient notamment le poulet sans peau, le bœuf maigre, le foie ( Se-Ri raffole des restes de foie de veau), l’agneau, les charcuteries maigres, les tendons ou encore les abats.

Les graisses sont source d’énergie chez le chat. Elles sont présentes dans la viande, mais vous pouvez également ajouter un (tout petit) peu d’huile colza  dans la ration de votre chat. 

Le poisson n’est pas un mythe les chats aiment le poisson, et clairement, le poisson le leur rend bien car il possède des acides gras. Mais attention à ne pas en abuser car il peut être à l’origine de problèmes de thyroïde, d’allergies ou de carences en vitamines.

Voici les portions de poissons que vous pouvez donner à votre chat, en complément de son alimentation habituelle :
Poisson gras : une ou deux fois par semaine, en ne dépassant pas 20 grammes par repas.
Poisson blanc : Possible quotidiennement, sans dépasser les 20 grammes par repas.

Les minéraux sont contenus dans l’alimentation de votre chat et dans l’eau qu’il boit ( le calcium, le chlorure, le chrome, le cobalt, le cuivre, le fluor, l’iode, le fer, le magnésium, le manganèse, le molybdène, le phosphore, le potassium, le sélénium, le silicium, le sodium, le soufre et le zinc).

Les glucides font partie de l’alimentation du chat mais en très faibles quantités. Le chat n’a pas les enzymes nécessaires pour décomposer les glucides. On peut lui donner quelque légumes, graines mais en faible quantité et surtout PAS DE CEREALES.

Les vitamines se retrouvent surtout dans les nutriments d’origine animales.

Les légumes, en petites quantités peuvent apporter les vitamines absentes de l‘alimentation protéinée d’origine animale. Ils font office de bon en-cas et aident à résoudre les problèmes de digestion du chat.
Privilégiez les légumes cuits, plus faciles à digérer. Ces derniers, comme la carotte et surtout la courgette,  aident à stimuler le transit digestif, améliorent la santé digestive et la flore intestinale, en étant peu calorique.
Par exemple, vous pouvez donner à votre chat chaque jour, 10 à 20 grammes de courgettes pour 1kg du poids du chat.

Les fruits fournissent également les nutriments et vitamines absentes d’une alimentation à base de  viande. Ils peuvent être utilisés sous forme de gourmandise, tout en étant bénéfiques pour leur système digestifs. La fraise est riche en fibres et en vitamine C, le melon d’eau et la pastèque sont hydratants, la poire contient des fibres, des vitamines C et A, la pomme est riche en fibre et vitamines A et C ( en retirant les pépins, qui risque d’empoisonner votre chat), la pèche pour son goût.

Fruits interdits aux chats :
Raisins, raisins secs, kakis, cerises, avocats, bananes, agrumes.

Les céréales n’entrent pas dans les besoins alimentaires du chat, donc autant éviter.
Ils peuvent grignoter quelques grains comme le maïs cuit, la polenta, le couscous ou encore le millet.

Les produits laitiers, ce vilain mythe !
Les chats sont allergiques au lait et le digère très mal, ce qui leur provoque des diarrhée.
En revanche, on peut leur donner en très petite quantité un peu de yaourt ( lait fermenté, du fromage à pâte dure ( comme le cheddar ou le gouda) et les fromages à faible teneur en lactose.

Le chocolat, lui est toxique pour le chat. SA consommation peut entrainer des complications comme des vomissements, de la diarrhée, une tension artérielle basse, un rythme cardiaque augmenté, qui peut parfois être fatal.

L’idéal pour votre chat sera toujours une alimentation faite maison ( seulement si les proportions sont respectées ). Mais il fut bien avouer que ça peut s’avérer chronophage.

Pour ma petite Se-Ri j’ai opté pour un mélange de croquettes bio sans céréales et de nourriture humide bio sans céréales. La  nourriture humide a pour grande qualité d’apporter de l’hydratation à votre chat qui n boit pas assez.(Je vous ferais un article sur l’hydratation du chat car c’est un point important pour sa santé). Je suis fidèle à deux marques qui conviennent parfaitement à Se-Ri : d’une qualité irréprochable, made in France et, je dirais même plus, made in Mayenne, et en Mayenne, on ne déconne pas avec la nourriture :). Je vous en reparle très bientôt, mais si vous me suivez sur les réseaux vous savez déjà que ces deux marques sont Stan Bio ( -10% sur tout le site avec le code KOKLAYA10) et Félichef ( -15% sur tout le site avec le code KOKLAYA15).

Bon à savoir : Le chat ne mange ni froid, ni chaud.
Les aliments doivent être à température ambiante.

Quand je serai plus aguerrie, je compte bien essayer de faire des petits plats maison à Se-Ri. Je vous partagerai mon expérience et mes conseils avec plaisir.

Et vous, comment nourrissez vous votre chat ?

Pour réaliser cet article, je me suis inspirée de mon bons sens, de mon expérience personnelle, de mes recherches et, bien sûr, de Ma Bible pour soigner mon animal avec les médecines naturelles.